Elections : les candidats collent leurs affiches n’importe où

L'une des listes des candidats aux législatives affichées sur le mur d'un bureau de dépôt de candidatures(Ceni) à Goma, RDC. MONUSCO/ Ph.  Myriam AsmaniL’une des listes des candidats aux législatives affichées sur le mur d’un bureau de dépôt de candidatures(Ceni) à Goma, RDC. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

L'une des listes des candidats aux législatives affichées sur le mur d'un bureau de dépôt de candidatures(Ceni) à Goma, RDC. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Plusieurs édifices publics ainsi que les murs de certaines propriétés privées se trouvent envahis par des affiches de campagne. Les candidats aux élections collent leurs affiches partout et n’importe où, au grand dam des propriétaires.

Le constat demeure le même à travers toute la ville, que ce soit dans le centre ou dans les communes de Lingwala, Bandalungwa, Kintambo ou Ngaliema à Kinshasa. Les affiches des candidats remplacent peu à peu la peinture sur les murs. Elles envahissent les propriétés privées, sans l’autorisation des propriétaires, et couvrent même les édifices publics alors que la loi l’interdit.

Elles sont sur les murs ou les portails d’écoles privées ou publiques, des hôpitaux, des maisons privées comme des bâtiments de service public.
Les particuliers se plaignent que ces affiches soient collées sur leurs clôtures sans leur consentement.

« La moindre des choses, c’est de demander au propriétaire des lieux », s’insurge un habitant. « Je vais m’empresser d’aller décoller ces affiches ».

 A l’hôpital de référence de Kintambo, le médecin-directeur s’est lui aussi dit surpris de tomber sur des centaines d’affiches sur le mur de son bâtiment. Selon lui, elles auraient été collées pendant la nuit.

Le vice-président de la commission électorale nationale indépendante, Jacques Ndjoli, rappelle que la loi interdit de coller des affiches électorales sur des édifices publiques. Il invite les candidats aux élections à placer leurs affiches « sur les lieux prévus et non sur les lieux publics ».

Il invite aussi les candidats à obtenir l’autorisation préalable des propriétaires avant de coller des affiches sur leurs clôtures.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner