Equateur: deux communautés religieuses se disputent le patrimoine de l’Eglise

Cathédrale du Centenaire Protestant, à Kinshasa. 2010.Cathédrale du Centenaire Protestant, à Kinshasa. 2010.

Cathédrale du Centenaire Protestant, à Kinshasa. 2010.

La tension monte d’un cran au territoire de Budjala, province de l’Equateur, où les fidèles de deux communautés religieuses se disputent le même patrimoine. Après scission de la Communauté Evangelique du Christ en Ubangi (CECU) en deux parties, les fidèles dissidents, renommés Communauté Evangélique Baptiste d’Afrique Centrale (CEBAC), réclament qu’une partie du patrimoine de cette église leur soit cédée.

Malgré la médiation de l’administrateur du territoire de Budjala, la situation reste tendue chez les fidèles de ces deux communautés religieuses autrefois unies, telles menacent  même de faire couler le sang.

Tout a commencé le 26 octobre dernier dans la localité de Bosolukutu, au territoire de Kungu, quand les fidèles de la communauté dissidente , la CEBAC, ont commencé à revendiquer la propriété d’une école de la  communauté dont ils sont issus, la CECU et en ont chassé les élèves.

Le conflit s’est  ensuite étendu au territoire de Budjala. Jeudi 27 octobre dernier à la Paroisse de Gbenze, les fidèles de la CEBAC ont délogé ceux de la CECU des maisons qu’ils occupaient.

Vendredi 28 octobre, c’est le personnel enseignant d’une école primaire et de l’Institut supérieur agronomique de Mondoko qui a été explusé.

Préoccupées, les autorités du district du Sud-Bangui ont dépêché, dimanche 30 octobre, une mission pour s’enquérir de la situation.

Ces deux communautés s’affrontent depuis plus de quatre ans suite à un conflit de compétence entre les dirigeants.

Lire aussi sur radiookapi.net

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner