Ngoy Mulunda: «Il y a des bureaux de vote mal localisés mais pas fictifs »

Pasteur Ngoy Mulunda, président de la Ceni, lors d’une rencontre avec des membres de l’opposition Congolaise le 19/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoPasteur Ngoy Mulunda, président de la Ceni, lors d’une rencontre avec des membres de l’opposition Congolaise le 19/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Pasteur Ngoy Mulunda, président de la Ceni, lors d’une rencontre avec des membres de l’opposition Congolaise le 19/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de la RDC, Daniel Ngoy Mulunda, a démenti, mercredi 23 novembre, l’existence des bureaux de vote fictifs qu’une enquête de Radio Okapi avait confirmée. Il s’agit plutôt «des bureaux mal localisés», a-t-il indiqué lors d’un point de presse à Kinshasa consacré à l’évolution des préparatifs des scrutins présidentiel et  législatifs du 28 novembre.

«Un bureau de vote fictif, c’est un bureau qu’on crée et qu’on cache pour aller tricher là-dedans dans l’intention de nuire, de voler. Mais un bureau qui est sur la carte, mais mal localisé n’est pas fictif. Nous disons qu’il n’y a pas de bureaux fictifs. Donc, il n’y a pas intention de tricherie», a-t-il dit.

Il a tout de même reconnu qu’il pourrait y avoir «erreur de cartographie de ceux qui sont allés faire le repérage

Le président de la Ceni a confirmé que les élections présidentielle et législatives se tiendraient, comme prévu, le 28 novembre. A quatre jours de ce rendez-vous, il a assuré que les erreurs « de repérage et d’implantation » de ces bureaux pourraient être corrigées.

«Quand on va former les membres des bureaux vote, ils vont descendre sur place et amener des corrections. Et la loi nous dit que [le bureau ne doit pas être relocalisé] à plus d’un kilomètre de l’endroit qui était prévu. Si on arrive à un endroit et qu’on trouve qu’il n’y a plus d’école ou de bâtiment, la Ceni a prévu des bâches», a assuré le pasteur Ngoy Mulunda.

Pour lui, c’est «une grave accusation» que de parler de bureaux fictifs

Pourtant, les reporters de Radio Okapi ont identifié au moins cent sept bureaux de vote inexistant dans la seule commune de Selembao à Kinshasa, après vérification de la cartographie des centres de vote de la Ceni sur le terrain.

Cette enquête a décelé notamment de nombreuses adresses figurant sur la cartographie de la Ceni sans existence physique réelle sur le terrain, des sites inaccessibles même par moto et l’absence des listes électorales dans certains centres.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner