RDC-Elections: un dépouillement émaillé d’incidents

Dépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des temoins le 28/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des temoins le 28/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des temoins le 28/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Après les opérations de vote de lundi 28 novembre 2011, le dépouillement commencé le même jour dans la soirée a déjà pris fin dans la plupart des bureaux de vote disséminé sur l’ensemble du territoire national. Les résultats provisoires de la présidentielle et des législatives sont affichés au fur et à mesure que le dépouillement s’achève.

Au Kasaï Oriental, les opérations de vote ont pris fin lundi soir. C’est le cas à Ngandajika et Tshilenge où les résultats provisoires sont déjà affichés.

Dans les communes de Ruashi et Katuba (Katanga) et à Lomela (Kasaï-Oriental), les électeurs n’ont pas pu voter.

Les responsables locaux dela Cenidéclarent qu’ils n’étaient pas informés de la prolongation du vote.

A Fizi et Mwenga (Sud-Kivu), Bongandanga (Equateur), Panzu (Province Orientale) et Masina syforco (Kinshasa) par contre, les électeurs n’ont pas voté par manque de matériel de vote.

A Mbuji Mayi par contre, le dépouillement continuait mardi matin sous tension.

Les policiers ont emporté les bulletins de vote à l’issue du scrutin au centre Kangolongo wa bondo après avoir dispersé  la population en tirant des coups de feu. Une personne serait morte.

Au collège St Robert de Barumbu (Kinshasa) et Tembo (Bandundu), certains électeurs n’ont pas pu voter suite aux désordres occasionnés par le chef du bureau de vote. Les électeurs de ce centre de vote disent avoir vu leurs bulletins de vote emportés par la police à une destination inconnue.

Les policiers sont intervenus à la suite d’une altercation entre les témoins et les agents de la Ceni qui ne voulaient pas les voir assister au dépouillement et comptage des voix.

Des échauffourées ont été également signalées dans le centre de vote du Complexe scolaire Joyeux Lutins de Bandalungwa entre les agents de la Ceni et des électeurs qui tenaient à assister au dépouillement des voix.

La situation a dégénéré lorsque les électeurs ont attaqué des personnes soupçonnées de tentative de bourrage d’urnes. La police a tiré en l’air et lancé de gaz lacrymogène pour disperser la foule.

A Butembo au Nord Kivu, le vote a pris fin et l’heure était au dépouillement mardi dans la mi-journée. Même situation à Tshimbulu et Tshikapa au Kasaï Occidental.

Le dépouillement est aussi terminé à Kisangani et à Ariwara où les résultats sont déjà affichés, tandis qu’à Bunia, en Itiru et à Irumu (Province Orientale), le vote se poursuivait encore ce mardi matin.

A Kisantu comme à Mbanza Ngungu dans le Bas Congo, l’heure est à l’affichage des résultats devant les bureaux de vote. Même situation à Kindu au Maniema.

La Ceni rassure

D’aprèsla Ceni, près de 98 pourcent de bureaux de vote ont fonctionné lors de ces élections en RDC. Son vice-président, Jacques Djoli reconnaît les différents incidents et promet, après monitoring, l’examen de la situation au cas par cas.

Pour les bureaux de vote qui n’ont pas fonctionné faute de matériel électoral, Jacques Djoli rassure que le vote se déroulera sans problèmes.

«Il y a bureaux qui ont déjà fini le dépouillement. Les électeurs qui n’ont pas voté doivent garder leur apaisement nous allons trouver des solutions en leur faveur », a-t-il déclaré.

Le vote se poursuit pour des centaines d’électeurs qui n’avaient pas voté dans les bureaux de vote du centre de Ndjandja à Lubumbashi (Katanga).

Le responsable du centre affirme que ce centre va accueillir les électeurs qui n’ont pas pu voter hier quelle que soit la raison.

Il craint cependant de faire voter ceux dont les noms pas repris sur les listes des électeurs de son centre au risque que les électeurs ne votent plus d’une fois.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner