Ituri : manifestations de joie après la victoire de Joseph Kabila à la présidentielle

Des partisans de Kabila le 9/12/2011 sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa, après l’annonce de la victoire de leur leader pour la présidentielle de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDes partisans de Kabila le 9/12/2011 sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa, après l’annonce de la victoire de leur leader pour la présidentielle de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des partisans de Kabila le 9/12/2011 sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa, après l’annonce de la victoire de leur leader pour la présidentielle de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Après la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle du 28 novembre dernier, des scènes de liesse ont été observées dans plusieurs localités de l’Ituri. La police nationale signale même des cas d’accidents de circulation à certains endroits suite à l’euphorie des supporters de Joseph Kabila. Les partis de l’opposition sont restés, eux, indifférents.

Vendredi 9 décembre, après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle par la Ceni, des caravanes spontanées de motos et autres véhicules se sont formées dans les principales artères de Bunia. Ces mouvements de liesse se sont poursuivis jusque tard dans la nuit. Des partisans de Joseph Kabila ont envahi les débits de boisson pour célébrer la victoire de leur candidat.

En marge des caravanes motorisées, la police dit avoir enregistré au total six cas d’accidents de circulation, dont quatre à Bunia et deux à Aru-centre, à environ 260 km plus au Nord. Selon la même source, la vie des victimes n’est pas en danger.

A Mambasa par contre, aucune manifestation n’a été autorisée par l’autorité politico-administrative locale. D’après des sources locales, cette mesure se justifie par l’insécurité sécuritaire qui y a prévalu peu avant la proclamation des résultats de la présidentielle.

Du côté de l’opposition, Jhon Tinazabo, président national du parti politique Union des patriotes congolais, a déclaré que c’est être « mal élu » que d’être élu président avec 48%, avec un taux de participation de 58 %.

A l’UDPS, on accuse la Ceni de tricherie. Le président fédéral de ce parti en Ituri a profité de l’occasion pour encourager ses partisans à continuer à prendre part aux activités du parti.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner