Retrait du signal de RLTV: Roger Lumbala dénonce une décision «politique» du CSAC

Devant le siège de RLTV à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDevant le siège de RLTV à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Devant le siège de RLTV à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le patron de la Radio Lisanga télévision (RLTV),  Roger Lumbala a dénoncé, samedi 10 décembre, une décision «politique» du Conseil supérieur de l’audiovisuel et la communication (CSAC) ayant conduit au retrait de la licence de cette chaîne. Pour sa part, le CSAC a assuré que le recours introduit par RLTV était en cours d’examen.

Roger Lumbala a estimé que la décision prise par le CSAC, depuis le 3 décembre à minuit  de retirer le signal de RLTV à  Kinshasa, est excessive:

«La raison fondamentale [du retrait du signal] est la participation de Ndeko Basile [directeur des informations de RLTV et candidat député national de l’opposition] à l’émission « 4 vérités.» Alors que la loi dit que, s’il y a une émission qui [viole les normes], on peut la suspendre ou suspendre son animateur. Mais, le CSAC, dans son rôle politique de soutien au pouvoir actuel, pense toujours retirer le signal à RLTV…» 

Dans un communiqué publié vendredi 6 décembre à Kinshasa, l’ONG Journaliste en danger (Jed) a aussi désapprouvé la «décision discriminatoire» du CSAC à ce sujet.

Cette instance de régulation a affirmé avoir reçu et examiné la lettre de recours lui adressée par les responsables de la RLTV, concernant le retrait de son signal.

Les tensions post-électorales dans la ville de Kinshasa ont empêché son administration de fonctionner normalement, a expliqué le  rapporteur du CSAC, Chantal Kanyimbo Manyong.

La RLTV devrait savoir la suite réservée à sa requête, lundi 12 décembre, a-t-elle annoncé.

Silence à Mbuji-Mayi 

Jed a, par ailleurs, demandé instamment aux autorités du Kasaï-Oriental de mettre fin, sans délai, à l’occupation policière des installations dela RLTV à Mbuji-Mayi.

Les policiers ont en effet assiégé cette chaîne, depuis le 5 décembre à 14 heures.

A ce sujet, Roger Lumbala a expliqué que sa chaîne de télévision est réduite au silence dans cette ville pour une toute autre raison:

«Le gouverneur du Kasaï-Oriental [Alphonse Ngoyi Kasanji] a une phobie de RLTV et de Monsieur Rager Lumbala. Ils [policiers] sont allés couper des câbles, et nous ne nous sommes plus en mesure d’émettre à Mbaji-Mayi.»

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner