Elections-RDC: les diplomates prennent acte des rapports des missions d'observation

Adolphe Muzito, Premier ministre de la DCAdolphe Muzito, Premier ministre de la DC

Adolphe Muzito, Premier ministre de la DC

Le Premier ministre Adolphe Muzito a discuté ce mercredi 14 décembre avec les membres du corps diplomatique accrédités en RDC de la situation qui prévaut dans le pays depuis les élections du 28 novembre. Selon le communiqué publié au terme de la rencontre, les participants ont pris acte des rapports de certaines missions d’observation déjà disponibles, notamment delui de l’Union africaine, la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), la Conférenceinternationale sur la région des Grands lacs (CIRGL), le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa), le Centre Carter et l’Union européenne.

Le communiqué signé par le ministre de la Communication et des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, indique que ces rapports d’observation ont mis en lumière «une série d’erreurs et de dysfonctionnements attribuables dans la plupart des cas à l’inexpérience de la jeune administration électorale congolaise (Ceni)  et au climat de violence et de haine qui a prévalu dans nombre de circonscriptions électorales».  

Mais, ajoute le communiqué, «il a été noté que les irrégularités et dysfonctionnements ainsi signalés ont été décrits comme n’étant pas de nature à modifier l’ordre de proclamation des résultats de l’élection présidentielle tel que présenté par la Ceni le 9 décembre 2011».   

Dans son analyse post-scrutin, la mission d’observation électorale de l’Union européenne en RDC a noté un manque de transparence dans les procédures de compilation des résultats.

Le Centre Carter a estimé, de son côté, que les résultats de l’élection présidentielle, annoncés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), manquent de crédibilité.

Au cours de la réunion, certains diplomates ont proposé une assistance technique à la Ceni pour «l’aider à améliorer ses capacités et optimiser son efficacité».

Par ailleurs, les participants ont souhaité voir tout contentieux électoral suivre les procédures juridictionnelles prévues par la loi. Ils ont encouragé les pouvoirs publics en place à créer «les conditions idéales pour un dialogue permanent entre acteurs politiques congolais».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (176)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
Corruption (23)
UDPS (22)
Linafoot (22)
Unpc (22)
Caf (21)