Présidentielle-RDC: la mission d’observation de l’UE déplore le manque de transparence

Au centre, Mariya Nedelcheva, membre du parlement européen et chef observatrice à la mission d’observation électorale de l’union européenne en RDC( MOE UE). Radio Okapi/ Photo John BompengoAu centre, Mariya Nedelcheva, membre du parlement européen et chef observatrice à la mission d’observation électorale de l’union européenne en RDC( MOE UE). Radio Okapi/ Photo John Bompengo

Au centre, Mariya Nedelcheva, membre du parlement européen et chef observatrice à la mission d’observation électorale de l’union européenne en RDC( MOE UE). Radio Okapi/ Photo John Bompengo

Dans un communiqué publié mardi 13 décembre, la mission d’observation électorale de l’Union européenne en RDC déplore un manque de transparence dans les procédures de compilation des résultats de l’élection présidentielle. Les observateurs de l’Union européenne indiquent que plusieurs témoins des candidats et des partis ont été empêchés d’observer l’ensemble d’étapes de la compilation au Katanga, à Kinshasa, au Sud-Kivu et en Province Orientale. 

Les observateurs de la mission électorale de l’Union européenne ont aussi recensé plusieurs Centres locaux de compilation de résultats (CLCR) qui n’ont pas affiché les résultas de la compilation immédiatement après les élections.

«Or, l’affichage public immédiat était un signe de transparence mais aussi c’est le signal qu’attendaient et qu’attendent les citoyens congolais  pour s’assurer que ces résultats traduisent fidèlement la volonté de leur vote,» a déclaré la chef de cette mission, Mariya Nedelcheva à Radio Okapi.

Le communiqué de la mission indique, par ailleurs, qu’un nombre important de bureaux de vote n’ont pas été comptabilisés. Il cite la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) qui aurait dénombré 4 875 bureaux de vote (ce qui représenteraient 1,6 millions d’électeurs) non comptabilisés sur l’ensemble du territoire congolais dont 2 020 à Kinshasa.

Le même document indique que la publication des résultats provisoires est caractérisée par un manque de transparence:

«Si la Ceni a finalement publié des résultats détaillés par bureaux de vote, ils ne  comprennent pas les raisons des procès verbaux de chaque bureau de vote établis à la fin du dépouillement. Ces résultats ne reprennent que la saisie informatisée des PV, réalisés au sein des CLCR, parfois sans témoins. Plusieurs résultats de bureau de vote rendus publics le soir du dépouillement et observés par nos équipes sur le terrain, notamment à Lubumbashi, ne correspondent pas avec ceux publiés par la Ceni».

En outre, la mission d’observation de l’Union européenne relève que «près de 3,2 millions d’électeurs ont voté sur des listes de dérogation ou d’omis, soit plus de 17% du total de votants».

Voici le communiqué de presse de cette mission d’observation.

Cliquez-ici pour lancer téléchargement

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner