RDC: l’ONG Freedom for journalist dénonce des dérapages dans les médias publics

Au centre, une vue  actuelle  du tour administratif de la radio télévision nationale congolaise (RTNC), situé dans la commune de Lingwala, à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoAu centre, une vue actuelle du tour administratif de la radio télévision nationale congolaise (RTNC), situé dans la commune de Lingwala, à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Au centre, une vue actuelle du tour administratif de la radio télévision nationale congolaise (RTNC), situé dans la commune de Lingwala, à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dans une lettre ouverte adressée au Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), L’ONG Freedom for journalist dénonce «une propension de la pensée unique dans les médias publics». Allusion faite à l’émission Animation pour la paix diffusée sur la RTNC, la télévision publique, et qui fait l’apologie des réalisations du président Joseph Kabila.

Cette ONG accuse la RTNC de ne pas respecter les prescrits du code d’éthique et de déontologie ainsi que la loi fixant les modalités de l’exercice de la liberté de la presse en RDC.

Le chef du département alerte de Freedom for journalist, Godet Kalonji affirme avoir noté que les médias publics sont devenus «un lieu où un journaliste ou un militant politique passe pour injurier des personnalités de notre pays».

«C’est pourquoi  nous avons adressé une lettre au CSAC pour dénoncer ce fait parce que le CSAC est un organe de régulation,» déclare-t-il.

Mais il accuse aussi l’organe de régulation de se comporter «comme une association partisane du pouvoir étant donné qu’il ne fait pas correctement son travail».

Dans sa lettre ouverte, l’ONG de défense des droits des journalistes et de la liberté de presse liberté indique qu’en cas de persistance de cette situation, elle se réserve «le droit d’initier des actions  qui tendent à ne plus reconnaître l’autorité du CSAC».

Jointe au téléphone, Chantal Kanyimbo, la rapporteuse du  CSAC a déclaré que le bureau de cette institution a reçu jeudi 5 janvier le directeur général de la RTNC et ses collaborateurs pour discuter sur cette question. 

Selon elle, le directeur général de la chaîne publique a pris l’engagement de respecter les directives du CSAC ainsi que les prescrits du code d’éthique et de déontologie du journaliste.  

Dans son rapport annuel de 2011 sur l’état de la liberté de la presse en République démocratique du Congo, l’ONG Journaliste en danger a demandé au président Kabila de dissoudre le CSAC dénonçant son “incapacité à assumer son indépendance et qui met en péril la liberté de presse et d’expression“.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner