RDC: la VSV plaide pour l’organisation de nouvelles élections présidentielle et législatives

Début de vote le 28/11/2011 à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDébut de vote le 28/11/2011 à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Début de vote le 28/11/2011 à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Voix des sans voix (VSV) a proposé, dimanche 8 janvier, l’organisation de nouvelles élections présidentielle et législatives «supervisées par de nouveaux animateurs impartiaux de la Ceni et sous l’oeil des observateurs nationaux et internationaux.». C’était lors de la présentation officielle de son rapport final sur son observation du déroulement des élections du 28 novembre.

Pour cette ONG, les résultats de ces nouvelles élections devraient être certifiés par la communauté internationale.

Avant d’y arriver, le directeur exécutif adjoint de la VSV, Rostand Manketa, plaide pour l’instauration d’un dialogue entre Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi pour la gestion consensuelle du pays.

«Il y a une crise réelle de légitimité de pouvoir en RDC à cause des irrégularités flagrantes constatées dans la tenue des élections du 28 novembre dernier. Pour qu’il y ait la paix, il faudra que les acteurs politiques -en particulier messieurs Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi- puissent privilégier le dialogue pour une gestion consensuelle de la chose publique dans un délai raisonnable, avant l’organisation des élections crédibles», explique Rostand Manketa.

La VSV justifie son initiative par la crainte de voir la population congolaise perdre confiance en la démocratie.

Arrivé deuxième avec 32,33 % lors de l’élection présidentielle, Etienne Tshisekedi n’a jamais reconnu la réélection de Joseph Kabila (48,95%).

Se considérant comme le président élu, il a «prêté serment» en sa résidence de Limete vendredi 23 décembre.  Son parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) avait rejeté l’arrêt de la CSJ, avant d’indiquer que «la RDC est entrée dans une crise politique».

D’autres partis de l’opposition avaient, à cette occasion, appelé à la médiation de la communauté internationale, notamment de l’Union africaine.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner