Goma : la police des frontières nie son implication dans la fraude minière

Hommes transportant des sacs de cassitérites de mines vers Bukavu, 2006.Hommes transportant des sacs de cassitérites de mines vers Bukavu, 2006.

Hommes transportant des sacs de cassitérites de mines vers Bukavu, 2006.

La police des frontières n’est pas impliquée dans la fraude des minerais dans les postes frontaliers du Nord-Kivu, a déclaré dimanche 15 janvier à Radio Okapi, le coordonnateur adjoint chargé des opérations et renseignement de ce service, le colonel Ariel André Kayembe Tshimanga.

Le colonel Ariel André Kayembe Tshimanga a réagi aux allégations de la Direction générale des douanes et accises (DGDA) qui accusait son service, vendredi 13 janvier, d’être s’impliqué dans la fraude des minerais dans la province, après la saisie de 600 kilos de cassitérite dans la frontière RDC-Rwanda.

«Ils [La DGDA] n’ont pas à s’en prendre à la police des frontières, nous faisons notre travail, s’ils veulent nous régler des comptes; nous, nous tenons à accomplir la mission qui nous est confiée par notre hiérarchie», a précisé le coordonateur adjoint de la police des frontières.

Le colonel Ariel André Kayembe Tshimanga ajoute que la police des frontières a saisi deux personnes avec 12 colis des minerais qu’ils tentaient de faire traverser frauduleusement au Rwanda.

Selon lui, les prévenus ont été transférés au parquet et entendus sur procès verbaux, en attendant la décision finale qui doit se prendre au niveau de l’officier du ministère public.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner