Bukavu : bagarre à l’Hôpital général entre victimes des massacres de Shabunda et présumés rebelles FDLR

Enfants de Shabunda. Photo start5g.ovh.net.Enfants de Shabunda. Photo start5g.ovh.net.

Enfants de Shabunda. Photo start5g.ovh.net.

Une bagarre a éclaté vendredi 20 janvier à l’hôpital général de référence de Bukavu entre des blessés de Shabunda internés depuis plusieurs jours et quatre nouveaux blessés amenés le même jour par des humanitaires. Selon la société civile qui livre l’information, les nouveaux venus ont été identifiés comme des éléments des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), auteurs du massacre de 40 personnes à Shabunda en début janvier.

C’est vers 17h30, heure locale, qu’une femme blessée lors des attaques de Shabunda a dit reconnaître l’un des nouveaux arrivants comme étant un rebelle FDLR surnommé « commandant Bonheur », et qui serait l’adjoint du commandant des opérations FDLR à Shabunda, notamment lors des récentes attaques  du debut du mois.

Selon un membre de la société civile, une bagarre s’est aussitôt engagée entre 20 civils blessés lors de ces attaques de Shabunda et les quatre présumés FDLR. Pour mettre fin à l’affrontement, les responsables de l’hôpital, avec l’aide des humanitaires, ont acheminé les quatre présumés FDLR dans un autre lieu où ils poursuivent des soins.

Les blessés victimes de l’attaque des FDLR à Shabunda exigent l’arrestation immédiate de ces combattants. Pour un des responsables de l’operation Amani Leo des Forces armées de la RDC, qui confirme l’incident, il revient à la justice d’agir dans pareil cas.

De son côté, le président du tribunal militaire de Bukavu précise que ces éléments doivent être protégés conformément à la loi internationale sur les conflits armés. Ils seront traduits en justice une fois guéris et leur culpabilité établie, a-t-il ajouté.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner