La VSV dénonce «un plan de relégation» d’Etienne Tshisekedi dans son village natal

VSV,VSV,

L’ONG de défense des droits de l’Homme, la Voix des sans voix (VSV) affirme être au courant d’un «plan de relégation» du président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi vers son village natal, Kabeya Kamwanga au Kasaï-Oriental. Dans une déclaration faite mardi 24 janvier à Radio Okapi, le président de cette ONG, Doli Ibefo, invite le gouvernement à renoncer à ce plan afin de privilégier la paix et la concorde nationale.

“Nous dénonçons une telle attitude parce qu’elle est anticonstitutionnelle. Ça nous [la RDC] amène à une dérive totalitaire”, a déclaré Doli Ibefo.

A la question de savoir si la VSV détient les preuves de ces allégations, Doli Ibefo répond :

«Il [Etienne Tshisekedi] est en résidence surveillée. On ne peut pas lui rendre visite. Nous avons des éléments «probables» que c’est déjà un plan qui est monté contre Etienne.»

Le directeur du cabinet de l’UDPS, Albert Moleka, avait déploré samedi 14 janvier le dispositif policier déployé autour de la résidence de son leader, Etienne Tshisekedi, déclarant que les policiers y ont érigé des barrières «dans l’environnement direct» de son domicile et y limitent l’accès.

Pour sa part, le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Adolphe Lumanu déclare que cette information est fausse et n’engage que la VSV, ajoutant ne pas être au courant d’un quelconque plan de relégation d’Etienne Tshisekedi.

Même son de cloche du côté de l’UDPS. Son secrétaire général affirme que «seule la VSV qui a publié un communiqué à ce propos peut en savoir davantage.»

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner