Nord-Kivu : 500 000 déplacés de plus suite à l’insécurité

Les acteurs humanitaires œuvrant au Nord-Kivu ont annoncé vendredi 3 février à Goma que plus de 500 000 personnes ont fui l’insécurité dans leurs villages respectifs. Ils l’ont dit à l’occasion du lancement officiel du plan d’action humanitaire 2012 en RDC.

Les combats qui opposent, depuis l’année passée soit les FARDC aux milices étrangères et locales, soit ces milices entre elles dans certains territoires comme Masisi, Walikale et Beni au Nord-Kivu ont chassé plusieurs milliers d’habitants de leurs villages.

Les mêmes facteurs de crise risquent de se maintenir et ou même de s’intensifier en 2012, estiment les humanitaires. Pour le Bureau des nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), bien que la situation soit encore volatile en province, des interventions plus adéquates seront planifiées pour renforcer la protection des civils dans les zones affectées par la crise.

Plus de 718 millions de dollars seront nécessaires pour couvrir les besoins prévus dans ce plan d’action humanitaire 2012. Les besoins ayant trait notamment à la protection, la santé et l’éducation d’urgence. Un appel des fonds a été lancé depuis le 1er février par la communauté humanitaire en RDC. Les humanitaires demandent toutefois un soutient sécuritaire de la part du gouvernement congolais.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner