L’école Janua Coeli de Kananga fermée après l’assassinat de sa comptable

Les responsables des écoles catholiques ont décidé mercredi 8 février de fermer « jusqu’à nouvel ordre » l’Institut Janua Coeli, à Kananga, au Kasaï-Occidental, après l’assassinat il y a une semaine de la comptable de cet institut, une religieuse de 34 ans. Ces autorités catholiques veulent ainsi protester contre l’insécurité grandissante dans cet établissement scolaire.

Sœur Liliane Mapalayi a été tuée jeudi 2 janvier dans son bureau, dans cette école secondaire catholique de près de 600 élèves dont 39 finalistes de l’option commerciale. Des inconnus lui ont administré plusieurs coups de couteaux dans l’abdomen avant de disparaître.

Depuis ce meurtre, toutes les écoles catholiques avaient suspendu leurs cours, en son hommage, jusqu’à son enterrement mardi dernier. Mercredi, les autorités catholiques ont décidé de maintenir la suspension des cours à l’école Janua Coeli pour une durée indéterminée.

Cette décision inquiète les élèves finalistes qui craignent de perdre une année d’étude. Le ministre provincial de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Alidor Mbengele, est du même avis. Il invite les autorités scolaires à poursuivre les cours en attendant les résultats de l’enquête policière ouverte après cet assassinat.

Il estime qu’ « il n’y a pas de raison de suspendre les cours » et cette mesure injustifiée risque d’être lourde de conséquences, surtout pour ces élèves finalistes.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner