Achat obligatoire des syllabus : le recteur de l’Université de Kinshasa promet des sanctions

Une vue du bâtiment Administratif de l’Université de Kinshasa/RDC, le 06/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Au cours d’une conference de presse tenue le samedi 18 février, le recteur de l’Université de Kinshasa (Unikin), professeur Jean Labana a menacé de sanctionner les professeurs qui imposent aux étudiants l’achat des Syllabus, textes photocopiés ou imprimés reprenant l’essentiel d’un cours.

Dans un reportage diffusé sur radiookapi.net, vendredi 10 février, des étudiants s’étaient plaints que les professeurs incorporent dans ce document les énoncés des travaux pratiques, rendant leur achat obigatoire comme l’expliquait un étudiant: «C’est facultatif mais un peu obligatoire parce qu’il y a un travail pratique là dedans et il n’y a personne qui peut admettre de rater ce travail qui peut rapporter six points».

Selon certains étudiants, le prix du syllabus peut varier entre dix et quarante-cinq dollars américains.

Le professeur Jean Labana a déclaré que le syllabus est important dans la formation des étudiants, expliquant que ce document supplée la carence en ouvrages à l’université de Kinshasa.

Cependant, a-t-il poursuivi, « les instructions académiques sont claires : les syllabus ne sont pas obligatoires et ne peuvent pas conditionner la réussite d’un étudiant ».

Pour lui, la participation aux travaux pratiques et interrogations ne peut pas être conditionnée par l’achat d’un syllabus.

Indiquant que ces instructions avaient déjà été rappelées aux professeurs, le recteur de l’Unikin a demandé à la coordination estudiantine de collaborer avec les autorités académiques pour sanctionner les contrevenants.

Interrogé sur l’achat obligatoire des syllabus pendant le reportage susmentionné, le président de l’Association des professeurs de l’Unikin (Apukin), le professeur Kitombole avait déclaré:

« L’Apukin ne soutient pas cette pratique car l’étudiant doit évoluer dans un milieu de livres. On ne doit pas mettre les TP (NDLR: travaux pratiques) et obliger les étudiants à acheter le syllabus parce que le TP est là dedans. Non. C’est un phénomène qu’on doit combattre pour qu’il ne prenne pas de l’ampleur ».

L’actuel comité de gestion de l’Unikin aurait publié, au début de cette année académique, une circulaire interdisant cette pratique.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner