Nord-Kivu: nouveaux affrontements entre FARDC et miliciens de l’APCLS à Nyabiondo

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Des affrontements ont opposé, la nuit de dimanche à ce lundi 5 mars, les FARDC aux miliciens de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS), à Kinyumba, un village situé à 6 kilomètres de Nyabiondo sur l’axe Lukweti, dans le territoire de Masisi. Ce matin, le calme semble être revenu et les populations qui avaient fui ces affrontements commencent à regagner leurs domiciles.

Les affrontements entre les FARDC et les Maï-Maï de l’APCLS dirigés par Janvier Karairi ont éclaté aux environs de 21 heures locales. Des tirs à l’arme lourde ont été entendus sur la ligne des fronts de Kinyumba, ont indiqué des sources humanitaires sur place.

Le bilan de ces affrontements n’est pas encore connu. Mais, des témoins sur place ont fait état de plusieurs blessés. 

Selon des sources militaires, des renforts des FARDC ont quitté Masisi et se dirigent vers Kinyumba. Les casques bleus de la Monusco, de leur côté, ont renforcé le dispositif sécuritaire pour protéger les populations civiles. 

Ce lundi matin, la situation est redevenue calme à Kinyumba. Certains habitants, qui avaient trouvé refuge près de  la base militaire de la Monusco à Nyabiondo ou dans le village de Bukombo, ont commencé à regagner leurs domiciles. 

Il y a quelques jours, le chef milicien Janvier Karairi a déclaré que les zones sous contrôle de l’APCLS ne devraient pas être reprises par les forces loyalistes et que son mouvement était hostile aux forces de la Monusco. 

En octobre 2011, une équipe du conseil territorial de sécurité de Nyabiondo avait été bloquée à l’intérieur de la cité par les Maï-Maï de l’APCLS. Selon les autorités territoriales, les miliciens avaient attaqué Nyabiondo pendant que les membres du conseil s’y trouvaient en réunion. Cette attaque avait fait aussi plusieurs déplacés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner