Uvira: les malades du Sida meurent de faim

Enfants victimes du VIH/SidaEnfants victimes du VIH/Sida

Enfants victimes du VIH/Sida

Le  programme de prise en charge des personnes vivant avec le VIH-Sida (PVV) est confronté à une difficulté majeure de manque de nourriture appropriée dans les territoires d’Uvira et de Fizi au Sud-Kivu. Cinq PVV sont décédées en moins de trois mois dans la région, a indiqué mercredi 7 mars, le coordonnateur du Programme national multisectoriel de lutte contre le sida (PNMLS)/ Uvira. 

 

Beaucoup de personnes vivant avec le VIH-Sida, qui n’avaient pas les moyens de se nourrir convenablement, ont abandonné la prise des médicaments. Elles ne peuvent plus supporter leurs effets secondaires sans une bonne alimentation, affirme le coordonnateur du PNMLS/Uvira, Mateso Kakulibo.  Il tire la sonnette d’alarme :

«Rien qu’au premier trimestre 2012, cinq PVV ont succombé ! Cette situation m’inquiète. Nous voulons que le bureau du Pam/Bukavu songe à la continuité de son programme à Uvira (…) Depuis plus de trois ans, le Pam servait des vivres aux malades et cela a amélioré l’état de santé de ces PVV.» 

Mais, depuis que le bureau du Pam/Uvira a fermé, il y a environ deux mois, les PVV n’ont pas été servies en vivres, précise-t-il. Mateso Kakulibo affirme qu’«il se pose un problème de prise en charge de ces PVV. A Uvira et Fizi, certaines ONG orientent les malades vers le Burundi ou  la ville de Bukavu pour trouver de la nourriture».

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner