Nord-Kivu : les rebelles ougandais de l’ADF-Nalu tuent 3 militaires à Makembi

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Trois militaires congolais ont été tués, ce jeudi 5 avril, au cours des violents affrontements qui les ont opposés aux rebelles ougandais ADF-Nalu dans les localités de Makembi et Eringeti, situées à une soixantaine de kilomètres au Nord-Ouest de la ville de Beni (Nord Kivu).

 Ces informations sont livrées par des sources locales et confirmées par Amisi Kalonda, administrateur du territoire de Beni.

Selon lui, ce sont les rebelles ougandais ADF-Nalu actifs dans cette zone qui ont attaqué les positions des militaires congolais qui ont répliqué et chassé les assaillants.

Le commandant du premier secteur des Forces armées de la RDC (FARDC) basé à Beni et chargé des opérations Rwenzori pour le désarmement des rebelles ougandais, le colonel Eric Rurihombere, a également confirmé les faits.

Il parle d’un échange des tirs entre des FARDC et rebelles ADF-Nalu et assure que la situation est sous contrôle de l’armée congolaise.

Vendredi 30 mars, cet officier militaire avait appelé les habitants de Beni à «garder leur calme», assurant que la situation était sous contrôle des FARDC dans ce territoire.

La déclaration du colonel Rurihombere était intervenue après la demande de la société civile aux FARDC et aux casques bleus de la Monusco de veiller à la protection des civils pendant la traque des rebelles.

Lorsqu’il a reçu le gouverneur de province du Nord-Kivu, mardi 27 mars, le Premier ministre intérimaire Louis Koyagialo avait affirmé être préoccupé par l’activisme des rebelles ougandais des ADF/Nalu et rwandais des FDLR sur le sol congolais. Il avait promis de prendre à bras le corps ce problème.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner