Rutshuru: le colonel Innocent Kayina des FARDC fait défection

Territoire de Rutshuru au Nord-Kivu en République Démocratique du CongoTerritoire de Rutshuru au Nord-Kivu en République Démocratique du Congo

Territoire de Rutshuru au Nord-Kivu en République Démocratique du Congo

Le commandant du 805e régiment des Forces armées de la RDC (FARDC) du camp de Nyongera, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), le colonel Innocent Kayina, a fait défection dans la nuit de samedi 7 avril.

Selon des sources militaires, cet officier a emmené avec lui septante hommes et détruit deux jeeps neuves appartenant aux militaires des FARDC et un dépôt de munitions avant de détaler.

Selon les mêmes sources, sur place à Nyongera, des militaires loyalistes ont commencé à regagner le camp depuis ce dimanche 8 avril. Les installations de dépôt de minutions sont complètement endommagées.

On peut encore y apercevoir de carcasses des camionnettes, des armes lourdes  et des minutions déjà détruites.

Le commandant du 2è secteur des FARDC, le colonel Yav Philémon, revient  sur l’ampleur du dégât causés par le colonel Innocent Kayina et ses complices :

«Il a brulé une jeep neuve du commandement du 805è régiment et une autre jeep du commandement 8041 régiment. Il a aussi endommagé le mortier 105 mm, le mortier 81, les armes lourdes et les armes d’appui telles que 12.7. Et, il y a tant de matériels qui ont été brulés».

Il a indiqué que juste derrière ce bâtiment endommagé, quelques boites des munitions restées intactes sont placées sous la surveillance des militaires loyalistes.

Le colonel Yav  Philémon a, par ailleurs, appelé la population locale à vaquer librement à ses occupations, espérant que les fauteurs de ce sabotage seront rattrapés et traduits en justice:

«Nous avons apaisé les esprits de notre population qui peut aujourd’hui vaquer librement à ses occupations».

Signalons que  les détonations de ces armes samedi 7 avril vers 20h 30 ont provoqué une panique au sein de la population qui a quitté les périphériques du Camp Nyongera pour se diriger vers le centre ville et le camp des militaires onusiens toujours dans la cité de Kiwanja.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner