La population du secteur de Mwesso demande la protection de l’armée régulière

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu, 24/02/2011.

Les combats qui ont opposé jeudi 12 avril des miliciens de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) aux Forces armées de la RDC (FARDC) à Masisi, dans le Nord Kivu, ont occasionné le déplacement de centaines des ménages. Ces populations ont trouvé refuge à Mwesso et Kitshanga. Les responsables administratifs de ce secteur demandent aux responsables militaires d’y déployer des militaires pour protéger ces déplacés.

Les combats entre les miliciens et l’armée régulière ont eu lieu dans le secteur de Bushenge, entre Mwesso et Kashuga, à plus de 100 km au nord-ouest de Goma. Selon des témoins sur place à Mwesso, c’est vers 7heures du matin jeudi que les combattants de l’APCLS ont attaqué et incendié la position FARDC à Mbuhi, à 2 km de cette localité.

L’objectif de ces combattants était de prendre le contrôle de Mwesso. Les échanges de tirs ont duré plus de deux heures, ce qui a créé une forte panique au sein de la population qui s’est réfugiée dans l’enceinte de l’hôpital de cette localité.

Les responsables militaires à Mwesso ont affirmé avoir repris leur position de Mbuhi et repoussé les combattants de l’APCLS à près de 5 km de Mwesso. Ces miliciens ont tout de même reussi à prendre le contrôle de plusieurs villages dont Kashuga, Katsiru, Kalembe.

Selon un responsable de l’administration locale, ces miliciens disent vouloir protéger les populations autochtones.

« Je vous donne l’exemple de la population de Kashuga qui est ici. Elle a peur de ces APCLS parce qu’elle est habituée à être protégée par l’armée. Maintenant, [comment] être protégé par des éléments qui semblent être force négative ? La population n’a pas vraiment de confiance en elle », a-t-il expliqué.

Ce responsable local demande le déploiement des militaires FARDC dans cette zone.

Selon des notables, ces miliciens de l’APCLS sont alliés aux rebelles rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Plusieurs familles d’éleveurs ont aussi quitté ce milieu pour se diriger vers Kitshanga.

Des milliers d’autres déplacés venus de Kashuga, Katshiru et Kalembe vivent dans des conditions difficiles à Mwesso.
Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner