Equateur : des députés dénoncent une « prise en otage » de l’Assemblée provinciale

La ville de Mbandaka dans la province de l’équateur en RDC. Radio Okapi/ Ph.Don John Bompengo

Un groupe de députés provinciaux accuse le bureau de l’Assemblée provinciale de l’Equateur d’avoir pris en otage cette institution. Selon eux, l’Assemblée ne s’est plus réunie depuis l’ouverture de l’actuelle session le 16 avril dernier. Mécontent, ce groupe d’élus a décidé d’impliquer l’opinion, afin d’exercer une pression sur le bureau permanent pour la reprise des travaux à l’Assemblée.

Selon ces députés provinciaux, aucune plénière n’a été convoquée, ni la conférence des présidents, censée pourtant arrêter le calendrier des travaux de cette session.

Comme les portes de l’hémicycle demeurent fermées, une quarantaine d’élus s’est réunie mercredi 25 avril sous un arbre.

Estimant que l’Assemblée de l’Équateur est prise en otage par son bureau, ils ont mis en place une commission spéciale chargée de rencontrer le peuple, souverain primaire, les institutions publiques et les différents partenaires de la communauté internationale.

L’objectif, selon eux, est de les sensibiliser sur le malaise qui règne au sein de leur institution

Radio Okapi a tenté en vain de joindre le président du bureau de l’Assemblée de provinciale de l’Équateur.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner