Sud-Kivu : les agriculteurs accusent la sucrerie du Kivu de spolier leurs terres à Kiliba

Champ de manioc au plateau de Bateke (Kinshasa)

Les agriculteurs de Kiliba, une cité située à près de 10 kilomètres au sud de la cité de Sange (Sud-Kivu), accusent la sucrerie du Kivu d’occuper illégalement leurs champs. Dans une déclaration faite mercredi 2 mai à Radio Okapi, ces cultivateurs disent avoir déposé un mémorandum aux responsables de cette entreprise pour libérer plus de 30 hectares de terres qu’ils occupent.

Selon eux, ils détiennent des documents officiels délivrés par des autorités compétentes qui attestent que ces champs leur appartiennent.

Les responsables de la sucrerie du Kivu, de leur part, affirment que ces terres ont toujours été leur propriété. Elles ont été occupées illégalement par les cultivateurs lorsque la sucrerie avait suspendu ses activités en 1996 suite à la guerre dans cette province, soutiennent-ils.

Au cours de cette période, la partie est de la République démocratique du Congo (RDC) était déchirée par une guerre menée par le mouvement rebelle de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL). Conduit par Laurent-Désiré Kabila, la rébellion de l’AFDL a renversé le 17 mai 1997, le maréchal Mobutu au pouvoir depuis 1965.

La sucrerie du Kivu existe depuis 1976 et emploie des milliers des personnes dans la région.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Ituri : les agriculteurs en formation pour bien conduire les tracteurs

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner