Kinshasa : sur le Boulevard du 30 juin, les feux de signalisation fonctionnent irrégulièrement

La nuit sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les feux de signalisation ne marchent plus dans certains carrefours du boulevard du 30 juin à Kinshasa. Cette situation inquiète des passants qui réclament la présence des policiers de la circulation routière dans ces carrefours pour traverser facilement le boulevard. L’Agence congolaise des grands travaux explique ce dysfonctionnement par les coupures d’électricité.

 « Les automobilistes ne respectent plus les piétons », se plaint un passant qui plaide pour un déploiement de la police de circulation routière dans tous les carrefours où les feux de signalisation ne fonctionnent plus.

Un autre passant fait remarquer qu’il y a des chauffeurs qui ne respectent pas l’ordre des policiers qui régulent la circulation. « Avec les feux de signalisation, c’était plus pratique », regrette-t-il. Beaucoup d’usagers s’étaient en effet réjouis de l’installation des feux de signalisation sur le boulevard du 30 juin en octobre 2011.

Avec ses huit bandes, ce boulevard ressemble davantage à une autoroute. Lorsque les feux de signalisation fonctionnent par intermittence, les piétons éprouvent du mal à le traverser et les risques d’accident de circulation se multiplient.

Pire, avec le bon état du boulevard, beaucoup de conducteurs ne respectent pas la limite de vitesse autorisée qui est de 60 km/h. Au niveau de certains carrefours comme Batetela-Boulevard ou Boulevard-ex 24 novembre, certains piétons passent parfois plus d’une demie heure à certains moments de la journée avant de traverser.

Le chef du projet de réhabilitation du boulevard du 30 juin à l’Agence congolaise des grands travaux, Jules Kasongo, indique que le dysfonctionnement observé n’est pas relatif aux pannes techniques mais est dû aux coupures de l’électricité.

« Lorsqu’il n’y a pas d’électricité, la signalisation arrête directement de fonctionner. Les coupures d’électricité créent des problèmes au niveau des armoires de commande intelligentes, c’est ce qui cause ces dysfonctionnements », explique-t-il.

Jules Kasongo révèle que l’Agence congolaise des grands travaux envisage de mettre sur pied un système de panneaux solaires pour pallier le manque d’électricité.

Joint jeudi par Radio Okapi, Vale Manga expert en circulation routière a indiqué qu’en moyenne 270 accidents de circulation sont signalés mensuellement sur le boulevard du 30 juin depuis son élargissement de quatre à huit bandes.

En octobre 2011, le commandant des opérations de la police de circulation routière (PCR) de Kinshasa, le lieutenant colonel Mukoma se réjouissait d’une baisse de 30% de ces chiffres après l’installation des feux de signalisation.

Avec les dysfonctionnements constatés actuellement, beaucoup craignent que le nombre d’accidents ne soient revu à la hausse.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner