RDC: l’ONG Justice Plus appelle le Gouvernement à livrer Bosco Ntaganda à la CPI

Le général des FARDC, Bosco Ntaganda (Photo d’archives)

L’ONG Justice Plus n’apprécie pas la démarche du gouvernement de la RDC visant à juger Bosco Ntaganda, une fois arrêté, au pays. Dans un communiqué parvenu, mercredi 9 mai, à Radio Okapi cette organisation a appelé le gouvernement congolais à arrêter et à transférer ce général des Forces armées de la RDC (FARDC) à la Cour pénale internationale (CPI).

Justice Plus dénonce le fait que le gouvernement de la RDC ne manifeste pas suffisamment de volonté pour transférer Bosco Ntaganda à la Haye, alors que ce dernier est sous un mandat international de la CPI depuis six ans.

Le secrétaire exécutif de Justice Plus, Maître Mitterand Abossa, explique:

«Nous n’avons pas confiance à la justice congolaise parce qu’il y a eu plusieurs procès sans issue satisfaisante sur les assassinats de grands hommes de ce pays, notamment les procès Chebeya, Laurent Désiré Kabila et Serge Maheshe. Nous pensons que Ntaganda ne pourra pas bénéficier d’un procès équitable en RDC.»

L’Unité de sensibilisation de la CPI en Ituri salue la position de cette ONG de défense des droits humains.

«La CPI salue et encourage l’initiative de l’ONG Justice Plus; parce que son initiative s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’impunité», a affirmé le porte-parole de la CPI en Ituri, Nicolas Kuyaku.

Le parti politique de Thomas Lubanga, l’Union des patriotes congolais (UPC) estime aussi que le gouvernement de la RDC ne prend pas cette question au sérieux et aménage Bosco Ntaganda dont la place est plutôt à La Haye.

Ce dernier est poursuivi par la CPI comme ex-complice de Thomas Lubanga durant la guerre inter-ethnique entre Hema et Lendu en Ituri. Bosco Ntanganda avait ensuite formé sa propre milice, avant d’intégrer la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).

A la faveur d’un accord de paix, il avait été intégré dans les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Kinshasa ne l’a jamais transféré depuis évoquant notamment « sa contribution dans la signature de l’accord de paix entre le gouvernement et les groupes armés de l’Est en 2009

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner