RDC : Global Witness salue la sanction infligée à deux entreprises minières

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

L’ONG internationale Global Witness se félicite de la suspension la semaine dernière par le gouvernement congolais de deux entreprises minières chinoises pour n’avoir pas soumis leur chaîne d’approvisionnement en minerais à des contrôles. Il s’agit des compagnies chinoises TTT Mining et Huaying Trading compagny, qui ne se seraient pas assurer que leurs achats ne bénéficient pas à des groupes armés ou à des unités de l’armée congolaise.

Selon l’ONG internationale, cette suspension s’appuie sur des informations contenues dans le rapport de novembre 2011 du groupe d’experts des Nations unies sur la RDC.

Saluant une décision exemplaire, Global Witness dit espérer qu’elle poussera les autres commerçants à s’approvisionner de manière responsable de peur d’exposer leurs compagnies à des sanctions.

Global Witness juge toutefois qu’il s’agit d’une décision préventive et invite les autorités à enquêter davantage sur ce dossier.

En septembre dernier, la RDC a adopté une directive obligeant toutes les compagnies d’exploitation et de commerce de minerais à opérer dans le respect des normes internationales, selon Global Witness.

Lire aussi sur radiookapi.net

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner