Nord-Kivu : 22 morts et 1500 ménages déplacés enregistrés en 5 mois à Lubero

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Vingt-deux personnes ont été tuées dont trois femmes et mille cinq cents ménages des personnes déplacées ont été enregistrés entre janvier et mai 2012 dans les localités de Kanyabayonga, Kayina, Kirumba, Luofu ou Alimbongo, au sud du territoire de Lubero au Nord-Kivu. C’est ce qu’a indiqué samedi 26 mai le président de la coordination de la société civile de ce territoire, Joseph Malikidogo.

Il a ajouté que les hommes armés tuent, violent les femmes, incendient, volent et pillent des maisons au quotidien.

Joseph Malikidogo explique cette situation par l’absence des militaires dans ces zones :

« Toutes les positions militaires dans ces zone étaient dégarnies parce que les militaires étaient déployés dans quelques zones à conflits notamment à Masisi, à Rutshuru et à Walikale. En leur l’absence, les forces négatives ont aussitôt occupées ces positions militaires.»

Depuis le début de l’année, les territoires de Rutshuru, Masisi et Walikale sont en proie aux conflits entre les FARDC et les mutins, occasionnant des mouvements massifs des populations.

Joseph Malikidogo appelle la Police nationale congolaise à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens à l’absence des militaires déployés au front.

Il regrette cependant le nombre insuffisant des policiers à Lubero, leur manque d’encadrement et le manque de matériels.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner