RDC : le vice-ministre des Affaires étrangères salue le travail des casques bleus de la Monusco

Des casques bleus de la Monusco défilant le 29 mai 2012 à l’occasion de la journée internationale leur consacrés

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, Roger Meece et le vice-ministre des Affaires étrangères Tunda wa Kasende ont participé, ce mardi 29 mai à Kinshasa, à la célébration de la Journée internationale des Casques bleus à la base du contingent ghanéen. Au cours de la manifestation, Tunda wa Kasende a salué « le travail magnifique que les casques bleus ne cessent d’accomplir dans notre pays ».

De son côté, Roger Meece a rendu hommage aux quarante civils, militaires et policiers de la Monusco qui ont perdu leurs vies dans l’exercice de leur mission.

Il a aussi salué le partenariat entre la mission onusienne et les institutions congolaises pour la pacification du pays.

« Nous travaillons ensemble pour achever les objectifs communs que nous avons c’est-à-dire l’établissement de la paix durable surtout à l’Est du pays, le renforcement de l’autorité de l’Etat, l’augmentation des capacités de toutes les institutions, le soutien apporté pour l’organisation des élections », a-t-il déclaré.

Près de 18 000  casques bleus sont déployés en RDC depuis 1999 d’abord dans le cadre de la Mission d’observation des Nations unies au Congo (Monuc), puis depuis le 1er juillet 2010 dans le cadre de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco).

Dans une interview accordée à Radio Okapi, lundi 28 mai, le porte-parole militaire intérimaire de la Monusco, colonel Mactar Diop a estimé que pour relever le défi de la protection des civils, les militaires congolais et les casques bleus doivent faire « une couverture globale correcte pour pouvoir intervenir à temps contre toute menace de la sécurité des populations civiles ».

Depuis le début des affrontements entre militaires congolais et déserteurs en avril 2012, certaines voix se sont élevées pour dénoncer « l’inefficacité des casques bleus».

Mais le colonel  Mactar Diop pense qu’il faut plutôt mettre l’accent sur les efforts que doivent fournir les casques bleus et les Forces armées de la RDC dans la lutte contre les groupes armés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner