Province Orientale: 3 400 cas de cholera enregistrés en Ituri

De gauche à droite, un préposé de MSF désinfecte, un homme sortant du centre de prise en charge des victimes de l’épidémie du choléra à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plus de 3 400 cas de cholera, dont 123 décès, sont déjà enregistrés depuis le mois de décembre 2011 en Ituri dans la Province Orientale, a indiqué, jeudi 7 juin, le médecin du district sanitaire de Bunia. Selon lui, l’insuffisance de médicaments, le manque d’eau potable et les conditions d’hygiène précaires dans plusieurs localités constituent les obstacles majeurs pour juguler cette épidémie.

Les zones de santé les plus affectées sont celles de Tchomia dans le territoire de Djugu où plus de 1300 cas sont déjà enregistrés et Angumu dans le territoire de Mahagi, 701 cas ont été décélés.

Le médecin du district sanitaire de Bunia, le docteur Roger Lonema, rapporte que cette épidémie continue de faire des victimes dans ces zones. La semaine dernière, a-t-il poursuivi, 4 personnes sont mortes de cette maladie sur 110 nouveaux cas signalés toujours à Angumu.

Cette épidémie continue à s’étendre dans d’autres zones de santé, selon lui. Il s’agit entre autre de Nyakunde où 49 cas sont déjà enregistrés depuis environ deux semaines dont 5 décès. L’extension de la maladie dans cette zone est due au mouvement de la population.

Tous les efforts fournis par les autorités sanitaires locales et leurs partenaires s’avèrent jusqu’ici inefficaces pour éradiquer cette épidémie, a reconnu le docteur Lonema. Parmi les obstacles, il a évoqué le fait que  la population consomme l’eau impropre et ne respecte pas les règles d’hygiène.

Les stocks de médicaments pour combattre cette épidémie sont également épuisés. Face à ces difficultés, il a plaidé pour l’amélioration des conditions d’hygiène, la fourniture en médicaments et la réhabilitation des sources d’eau potable.

Plus de dix-neuf mille cas ont été enregistrés en RDC depuis janvier 2012, a indiqué mercredi à Kinshasa, le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies en RDC. Le chargé de l’information publique d’Ocha, Ivon Edoumou, a souligné que la Province Orientale est la plus touchée par la maladie.

Lire la suite sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner