Assemblée provinciale de l’Equateur : le vice-ministre de l’Intérieur tente de résoudre la crise

Siège de l’Assamblée provinciale de la province d’Equateur.

Le vice-ministre congolais de l’Intérieur, Eugide Nbgokoso, est arrivé mardi 26 juin à Mbandaka, dans la province de l’Equateur, pour tenter de résoudre la crise qui secoue l’Assemblée provinciale. Les travaux sont bloqués depuis l’ouverture de la session en cours, en avril dernier. Certains députés réclament toujours la démission du président de l’Assemblée qui a adhéré à un autre parti politique. Le vice-ministre s’est dit prêt à « écouter les différentes sensibilités politiques ».

 

Eugide Nbgokoso a été accueilli, à sa descente d’avion, par le gouverneur de province, Jean-Claude Baende, le président de l’Assemblée Provinciale, Gaston Kiliyo, ainsi que les membres du comité provincial de sécurité.

Aux noms des députés provinciaux membres de la majorité présidentielle, dont une cinquantaine étaient présents à l’aéroport, l’honorable Lofandje Isangya a lu une déclaration, dans laquelle il a invité le vice-ministre à traiter cette crise de manière impartiale.

« Le dénouement de la crise qui paralyse l’Assemblée provinciale de l’Equateur dépend de l’impartialité du traitement de ce dossier », a-t-il affirmé.

Le vice-ministre de l’Intérieur va quitter Mbandaka samedi 30 juin, après avoir rencontré les représentants des partis politiques, le maire de la ville, la Société civile et d’autres acteurs politiques de la province.

Un groupe de députés provinciaux demandent le départ de l’actuel président de l’Assemblée de l’Equateur, Gaston Kiliyo Seto.

Elu député provincial en 2006 pour le compte du Mouvement de libération (MLC), il est réputé avoir renoncé à ce mandat pour s’être présenté aux élections législatives nationales de novembre dernier, sous la bannière du parti politique ADH de Jean Clude Baende.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner