RDC : la société civile réclame toujours l’audit de la Commission électorale

Des membres du bureau de la Ceni le 19/04/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Au cours d’une assemblée générale tenue dimanche 1er juillet, la société civile de la RDC a demandé au bureau de l’Assemblée nationale d’auditer la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Le bureau de cette institution a présenté, jeudi 28 juin, son rapport sur l’évaluation du processus électoral à la chambre basse du Parlement. Son président doit répondre aux questions des députés au cours de la plénière de ce lundi 2 juillet.

Le coordonateur de la société civile, Christophe Ngoy, estime que la gestion de la Ceni est opaque.

« Il y a beaucoup d’argent donné par les contribuables congolais. Il faudrait  qu’on sache ce qu’on a fait avec cet argent. Il faut organiser une mission d’audit externe », a-t-il indiqué, recommandant aux députés de procéder à un audit du bureau de la Ceni avant de le démettre.

En février 2012, l’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho) avait aussi invité l’Assemblée nationale à évaluer le travail de la Ceni avant l’organisation des élections provinciales prévues en février 2013.

Le président national de cette ONG avait estimé qu’une évaluation externe du travail de la Ceni favoriserait une critique objective, permettant d’améliorer l’organisation des élections provinciales, municipales et locales.

En avril 2012, la Ceni a organisé avec ses partenaires un atelier d’évaluation du bilan à mi-parcours du processus électoral en RDC.

Les participants à cette réunion avaient notamment recommandé au bureau de la commission d’adopter un organigramme, un règlement administratif et financier ainsi qu’un manuel de procédure de gestion du patrimoine et des ressources humaines et financières.

A la suite des irrégularités constatées lors des élections présidentielle et législatives de novembre 2011, plusieurs organisations et institutions avaient réclamé la restructuration du bureau de la Ceni ainsi que l’audit de sa gestion.

La mission d’observation électorale de l’Union européenne avait recommandé notamment :

  • la recomposition de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), en tenant compte du nouveau paysage politique
  • la simplification des bulletins de vote
  • l’audit et la révision du fichier électoral

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner