Katanga : panique à Mitwaba après des coups de feu entendus dans la nuit de lundi

Une famille fuyant l’insécurité à Mitwaba (Photo caritasdev.cd)

Des coups de feu ont été entendus, lundi 2 juillet dans le chef-lieu du territoire de Mitwaba entre une heure et neuf heures locales du matin. Selon des témoins, les militaires ont répondu aux tirs des hommes armés qui ont attaqué cette cité. L’administrateur du territoire fait état d’une personne tuée et de plusieurs blessés. Certaines sources affirment que l’attaque a été menée par des miliciens Maï-Maï. Le calme est revenu aux alentours de onze heures du matin.

Les coups de feu ont créé la panique au sein de la population. Quand les tirs ont cessé aux alentours de neuf heures, certains habitants ont abandonné leurs habitations pour se diriger vers la localité de Kasungeji. Mais l’accalmie a été de courte durée. Les coups de feu ont repris au bout de quelques minutes. Certaines sources font état de six morts dont cinq assaillants et un policier.

L’administrateur du territoire affirme que quatre armes des assaillants ont été récupérées. Mais il dit attendre un rapport plus complet des forces de l’ordre pour se faire une idée plus claire de la situation.

Le 11 avril 2012, des tirs ont également été entendus à Mitwaba-centre. Les sources ne se sont jamais accordées sur l’origine de ces coups de feu. Certaines ont affirmé qu’il s’agissait d’un affrontement entre militaires du 43e bataillon et miliciens Maï-Maï. Le commandant du bataillon et son garde du corps auraient été tués.

D’autres sources ont fait état d’un affrontement entre militaires du 43e bataillon qui se seraient révoltés contre le commandant venu remettre de l’ordre dans ce bataillon après des accusations de tracasseries dont font l’objet plusieurs militaires.

Six jours plus tôt, les habitants de Mitwaba et Malemba Nkulu avaient accusé certains militaires de ce bataillon de semer la terreur dans leurs territoires en s’enivrant et en tirant des coups de feu en l’air.

Au cours du même moi d’avril, la société civile de Mitwaba a réclamé l’installation d’un bureau de la Monusco dans ce territoire après plusieurs affrontements enregistrés entre militaires et des bandits armés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner