Rébellion du M23: la Monusco déterminée à «faire tout son possible » pour protéger les civils

Le représentant du secrétaire général de l’ONU en RDC, Roger Meece à Goma en janvier 2012 Photo Monusco

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC a avoué jeudi 12 juillet l’inquiétude de la Monusco face à la menace que représente la rébellion du M23 dans le Nord-Kivu. Jugeant préoccupante la situation sécuritaire dans cette province, Roger Meece assure que la Mission des Nations unies est déterminée à « faire tout son possible » pour assurer la sécurité de la population civile.

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC s’est ainsi exprimé à son arrivée à l’aéroport de Goma.

Roger Meece a affirmé être venu dans cette ville pour des consultations avec les autorités provinciales sur la situation sécuritaire dans la province.

Le chef de la Monusco avait aussi évoqué la possibilité de se rendre le même jour, « si cela s’avérait nécessaire », à Addis Abeba pour participer à la rencontre entre les ministres de la Défense des pays de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL).

Roger Meece appelle la population au calme, assurant que la Monusco est « absolument déterminée » à tout faire, avec les Forces armées de la RDC (FARDC), pour bloquer les avancées du M23.

« Nos forces étaient déjà engagées dans les affrontements à Bunagana, et je voudrais vous assurer que nous sommes engagés dans le sens opérationnel, en plus du soutien logistique qui continue aussi », a-t-il affirmé.

Avec le soutien de la Monusco, les FARDC ont bombardé ce même jeudi des positions rebelles du M23 pour empêcher leur progression vers la ville de Goma.

La Mission de l’ONU avait annoncé, mercredi, la création de zones neutres pour la protection des civils contre les attaques des groupes armés dans le territoire de Rutshuru.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner