Bunia: l’arrestation d’un exploitant minier divise les instances judiciaires civiles et militaires

Des camions chargés des minerais bloqués sur la route de Kolwezi dans la province du Katanga/RDC, 11/03/2011.

Un exploitant minier congolais d’origine coréenne, David Kim, a été arrêté depuis dimanche 15 juillet à Bunia (Province Orientale). L’auditorat militaire dit le poursuivre pour avoir tenté de soutirer frauduleusement des biens saisis par le Tribunal de grande instance (TGI), en se servant d’une dépanneuse de l’armée.

De son côté, le président du TGI, Liévin Dunia, se dit surpris d’apprendre que David Kim est «arrêté par une juridiction militaire pour des faits purement civils».

L’auditeur militaire de garnison, le Major Kumbu Ngoma précise que David Kim a utilisé l’engin et les militaires des FARDC pour tenter de commettre son forfait:

«Le problème de l’enjeu ne se pose pas parce qu’il a eu l’autorisation du commandement de la zone opérationnelle. Il a pris l’engin et les militaires et les a dirigés dans la concession de Kilomoto pour prendre les effets saisis par le tribunal de grande instance

Le président du TGI, Liévin Dunia, ne reconnaît pas «une décision du tribunal qui l’a déféré à l’auditorat ni une décision qui a infligé une peine à David Kim».

David Kim exploite de l’or à l’entrée de Nizi, un village situé à 30 Kilomètres au nord de Bunia dans la concession de la Sokimo. Il a été arrêté à son domicile par des éléments de l’auditorat militaire, puis transféré, lundi matin, à la prison centrale de Bunia.

Ses avocats estiment que c’est injuste que leur client soit poursuivi pour avoir «pris en location» auprès des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) une dépanneuse, «qu’il a pourtant fait réparer pour des travaux de manutention dans son chantier minier».

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner