Sud-Kivu : les FARDC ont arrêté cinq combattants Maï-Maï dont un mineur

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont capturé samedi 28 juillet cinq bandits armés identifiés comme des combattants Maï-Maï à Kasenga, un quartier de la cité d’Uvira au Sud-Kivu. Le commandant du 104e secteur opérationnel, le colonel Opya, qui donne l’information, précise qu’un mineur arrêté parmi les assaillants a été relâché. Les quatre autres sont gardés au cachot de l’armée.

Ces assaillants ont été attrapés alors qu’ils tentaient de voler en tirant des coups de feu en l’air. Les FARDC en patrouille sont intervenues et un échange de tirs s’en est suivi entre les deux camps avant de capturer les bandits, indique le colonel Opya.

Il ajoute que les patrouilles nocturnes vont se poursuivre pour éradiquer le phénomène de banditisme armé devenu récurrent ces derniers jours à travers la cité.

Le colonel Opya a également sollicité la collaboration de la population et des chefs locaux en vue de dénoncer tout mouvement suspect.

Par ailleurs, il a afirmé que lors des opérations de ratissage menées depuis un mois sur les moyens plateaux d’Uvira, dix combattants Maï-Maï ont été tués, neuf ont été capturé, sans compter leurs dépendants et 17 armes Ak47 et une radio Motorola ont été récupérées.

Selon le colonel Opya, ce bilan est positif pour les FARDC.

Du côté du Mouvement du peuple (MDP), qui se réclame être proche de ces groupes armés résiduels, aucune source n’a confirmé ce bilan.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner