Kinshasa: le chanteur Koffi Olomide aux arrêts

Koffi Olomide, artiste muscien congolais.

L’artiste musicien congolais Agbepa Mumba, dit Koffi Olomide, a été arrêté, ce mercredi 15 août peu avant midi à Kinshasa, en flagrance pour coups et blessures. Le Procureur général de la république (PGR), Flory Kabange, a confirmé avoir émis un mandat d’arrêt contre lui pour avoir tabassé son producteur, Diego Music, ce matin à l’hôtel Venus.

Selon le Procureur, pendant cet incident, une partie des installations de cet hôtel a été endommagée.

Le mandat d’arrêt a été exécuté par le colonel Célestin Kanyama, commandant de la Police nationale congolaise/district de la Lukunga,  au studio de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC2), où se trouvait le patron de l’orchestre Quartier Latin.

Le Parquet général de la République a affirmé que l’artiste musicien était «en pleine audition», en début d’après-midi.  Après cette audition, il devrait être transféré à la prison centrale de Makala.

Koffi Olomide avait été mis en examen à Paris, en février dernier, pour «viol sur mineures, séquestration, actes de barbarie en bande organisée et trafic d’êtres humains» par une juge du tribunal de Nanterre.

En 2009, il avait aussi eu des démêlées judiciaires après que ses gardes du corps eurent agressé le cameraman Patou Bonyoko de la Radiotélévision Groupe l’Avenir (RTGA). Les faits s’étaient produits  à la fin d’un concert de musique à Kinkole, dans la banlieue Est de Kinshasa.

En 2004, il avait été placé sous embargo de quarante cinq  jours par les médias congolais, après l’agression du chroniqueur Marc Tabou lors d’un concert qu’il avait livré à Paris. Une caméra du journaliste avait été endommagée.

La vidéo de la chanson “Embargo”, en souvenir du conflit de l’artiste avec le presse congolaise en 2004.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner