Kinshasa : début de la distribution des médicaments contre l’onchocercose

Médicaments sur le marché. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le  sous bureau du Programme national de lutte contre l’onchocercose (PNLO) a   lancé  cette  semaine  à  Kinshasa  la  campagne  de  distribution  des médicaments contre cette maladie dans les aires de santé de Mont Ngafula 1, Binza  Ozone  et  N’sele.  Des  équipes de volontaires font déjà du porte à porte à Mont Ngafula 1.

Le  docteur  Gina  Engumba,  coordonateur  des  activités  de  lutte contre l’onchocercose  à  Kinshasa,  a déclaré ce vendredi 17 août, que les trois aires de santé sélectionnées pour cette distribution sont celles où sévit le plus la maladie.

« Selon  des  enquêtes  qui ont été menées à Kinshasa, la maladie sévit de façon  endémique dans toutes ces trois zones de santé. C’est pourquoi elles
ont été retenues pour un traitement de masse », a-t-il soutenu.

Mais  il a invité tous les malades qui se trouvent dans les autres aires de
santé de la ville à se présenter dans les bureaux du PNLO pour recevoir des
soins,  précisant  que  les médicaments, des doses de Mectizan, sont donnés
gratuitement.

Par  ailleurs,  le  docteur Engumba a indiqué que les femmes enceintes, les
enfants  âgés  de  moins  de  5  ans, les femmes allaitantes et les malades
grabataires ne doivent pas prendre le médicament.

Appelée aussi cécité des rivières, l’onchocercose est une maladie provoquée
par  un parasite et transmise par une simulie, la petite mouche noire. Elle
est la deuxième cause infectieuse de cécité dans le monde.

Selon  des  statistiques  contenues  dans  une  note technique du Programme
africain  de lutte contre l’onchocercose (Apoc) remise aux médias congolais
le  samedi  21 juillet, plus de treize millions des Congolais sont infectés et plus de soixante-dix mille sont rendus aveugles par la maladie.

Un programme spécialisé du ministère de la Santé congolais a été créé
depuis 1998 pour éliminer cette maladie. Pour y arriver, l’Organisation
mondiale de la Santé (OMS) recommande au gouvernement de la RDC notamment de (d’):

  • Améliorer et maintenir les couvertures thématiques à environ 80%
  • Renforcer la sensibilisation et le plaidoyer
  • Obtenir un financement substantiel pour la conduite des activités de lutte contre la maladie.

Lire aussi sur radiookapi.net : 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner