Kasaï-Oriental : 300 militaires et policiers déployés pour arrêter le colonel dissident John Tshibangu

Deux militaires de Fardc avec des armes lourdes, lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Environ trois cents militaires et policiers sont déployés pour arrêter le colonel déserteur des Forces armées de la RDC (FARDC), John Tshibangu et ses hommes. Le gouverneur de la province du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, l’a annoncé le mercredi 22 août au cours de son entretien avec une délégation de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)/Mbuji-Mayi.

Alphonse Ngoyi Kasanji a affirmé que son gouvernement fournit tous les efforts pour arrêter John Tshibangu.

La délégation de la Monusco a demandé que le journaliste Fortuna Kasonga, soupçonné de complicité avec le colonel déserteur et arrêté par les services de sécurité, bénéficie des services des organisations de défense des droits de l’homme et que son dossier soit traité « dans le respect des dispositions réglementaires ».

Le colonel déserteur John Tshibangu a quitté les rangs de l’armée congolaise avec dix-huit soldats le dimanche 12 août dernier. Il prétend « revendiquer la vérité des urnes ». Il occupait le poste de chef d’Etat-major de la 4e région militaire au Kasaï-Occidental avant de s’autoproclamer, jeudi 16 août lieutenant général.

Après avoir été signalés dans le territoire de Miabi, John Tshibangu et ses hommes ont été repérés à Tshintshanku du côté de Kabeya Kamwanga, indiquent des sources militaires, précisant que le groupe se trouveraient actuellement dans la forêt de Kanjinga, à la frontière des deux Kasaï.

Plusieurs défections sont signalées dans les rangs de l’armée depuis le mois de juillet. L’administrateur de territoire de Masisi, Marie-Claire Bangwene, avait annoncé le 28 juillet la défection du colonel Eric Badege, commandant du 2è bataillon du 410è régiment FARDC basé à Nabiondo (Nord-Kivu).

Le 1er août, le commandant second du 1072e bataillon des FARDC basé à Kaziba, en territoire de Walungu (Sud-Kivu), lieutenant-colonel John Kasisira, ex-CNDP, avait également déserté les rangs de l’armée avec son escorte.

Une vingtaine de militaires issus de l’ex-rébellion du CNDP, dont quatre officiers, ont rejoint le 12 août la rébellion du M23.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner