Ituri: des groupes armés inquiètent la population à Mabanga et Kobu

Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu’il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )

Les mouvements des groupes armés inquiètent les habitants des localités de Mabanga, Kobu, Mungwalu et Dheja, à plus de 40 kilomètres, en territoire de Djugu, dans le district de l’Ituri (Province Orientale).

Des sources sur place indiquent que certains d’entre eux commencent, par peur, à déplacer les membres de leurs familles à Bunia, chef-lieu du district de l’Ituri.

Une trentaine de miliciens étaient aperçus jeudi 30 août non loin de la localité de Kondoni, près de la localité de Fataki à environ 90 km au Nord de Bunia.

Parmi ces hommes, certains parmi eux étaient habillés en uniforme militaire et portaient des armes à feu dont des lances roquettes et d’autres sont munis d’armes blanches.

Selon les témoignages de certains habitants, ces miliciens ont progressé hier jusqu’au village de Dheja où, ils ont tenu un meeting populaire.

Des sources locales accusent les hommes armés d’avoir attaqué la position de la police nationale dans la zone minière de Mabanga, à plus de 35 km au Nord de Bunia.

Un autre groupe armé, constitué de plus de quatre vingts hommes a été signalé aux environs des localités de Kobu et Dala et ils se dirigeaient vers la cité minière de Mungwalu.

De leur coté, les autorités militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) minimisent les faits et estiment que ces hommes armés ne constituent pas une menace pour la population locale.

Contacté, le commandant militaire en Ituri déclare que les forces loyalistes sont déjà sur les traces de ces hors-la loi.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner