Nord-Kivu: une déplacée de guerre et ses triplés en détresse à Rutshuru

Maternité de l’hôpital général de Kikwit Photo bdomkikwit

Une femme déplacée de guerre et ses triplés vivent dans des conditions extrêmement difficiles au centre de santé de Nyanzale dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Pas de nourriture pour elle, pas d’habits pour les nouveau-nés, pas non plus de frais d’accouchement. Les responsables de ce centre ont lancé, ce lundi 17 septembre, un cri d’alarme en direction des hommes de bonne volonté.

Venue du village de  Kinyasi à près de 5 km de Nyanzale-centre avec d’autres déplacés, cette femme a accouché par césarienne des triplés, il y a environ une semaine.

L’infirmier titulaire du Centre de santé de Référence de Nyanzale, Léopold Il Renzaho, a indiqué que la prise en charge de cette femme et ses enfants posait problème :

«Au premier niveau, il y a les soins de la mère, notamment l’alimentation pour qu’elle puisse produire suffisamment du lait afin de bien allaiter ses enfants. Maintenant comme elle est une déplacée,  cela pose un problème. Au deuxième niveau, il y a les soins aux nouveau-nés. Ils doivent atteindre le poids normal.»

Cet infirmier a précisé que les bébés sont exposés aux intempéries:

«Nous devons lutter contre le froid. Ces enfants ne sont pas habillés jusqu’à présent par ce qu’elle n’avait pas prévu des habits pour  trois bébés. Elle en avait prévu pour un seul, mais  elle en a fait trois enfants à la fois

Démunie, selon la même source, cette déplacée de guerre ne parvient pas à payer les frais médicaux consécutifs à la césarienne qu’elle a subie. 

«Et à sa sortie de l’hôpital, nous nous demandons où elle va aller, parce qu’elle n’a pas de maison. Elle reste dans un camp des déplacés. Et dans son abri, ça suinte de partout», a poursuivi Léopold Il Renzaho.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner