EPSP : une cinquantaine de responsables d’écoles suspendus pour exagération des frais scolaires

En avant plan de droite à gauche en chemise verte un enseignant en conversation avec des élèves habillés en bleu blanc devant le bâtiment d’une école à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph John Bompengo

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel a suspendu une cinquantaine de responsables d’écoles qu’il accuse d’avoir exagéré les prix des frais et fournitures scolaires. De son côté, le syndicat national des enseignants catholiques dit souhaiter que cette suspension ne se fasse pas de manière arbitraire et sélective.

Selon le directeur de la province éducationnelle Kinshasa-ouest, Fabien Buetutelamio, il s’agit de responsables d’écoles aussi bien catholiques, protestantes, kimbanguistes, non conventionnées, privées ou agréées.

« Certains d’entre eux avaient doublé les frais de scolarité. D’autres exigeaient aux parents beaucoup de biens qu’ils devaient déposer à l’école, et parfois des biens d’usage commun, notamment, des chaises en plastique, des sacs de ciment, des machines à coudre », a-t-il expliqué.

Fabien Buetutelamio accuse même certains chefs d’établissements d’avoir vendu des fournitures scolaires à des prix supérieurs à ceux pratiqués sur le marché.

Pour sa part, le Syndicat national des enseignants catholiques (Synecat) approuve ces mesures du ministère de l’EPSP, mais sous certaines conditions.

Le secrétaire général du Synecat, Jean-Bosco Puna, estime que ces suspensions ne doivent pas être sélectives et doivent se faire dans le strict respect des textes qui régissent l’enseignement primaire et secondaire.

« Il n’y a pas que les écoles citées qui exagèrent dans la fixation des frais. Il y en a certes, parmi les écoles qui ont été suspendues, celles qui le méritent probablement. Mais il y a bien d’autres écoles, privées ou publiques, qui ont effectivement exagéré, mais n’ont écopé d’aucune mesure de suspension », a-t-il affirmé.

Jean- Bosco Puna souhaite, par ailleurs, que l’EPSP « mette de l’ordre en amont » pour que ces mesures ne perturbent pas les écoles et que les enseignements puissent se dérouler normalement dans les écoles concernées.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Kisangani: 3 élèves grièvement blessés lors d’une intervention de la police dans une école primaire

RDC: les élèves du secondaire éliront les présidents de leurs écoles lundi prochain

RDC: faute d’instituteurs, des élèves de 6e primaire enseignent dans une école du Katanga

EPSP : Maker Mwangu promet des sanctions aux écoles qui renvoient les élèves à cause des frais scolaires

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner