Est de la RDC: le Conseil de sécurité de l’Onu préconise «une solution politique»

De gauche à droit: Roger Meece, patron de la Monusco et Matata Ponyo, Premier Ministre de la RDC le 4/10/2012 à Kinshasa, lors de la signature d’accord entre le gouvernement et les nations unies, sur l’interdiction d’utilisation et de recrutement d’enfant dans l’armée. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le président du Conseil de sécurité, Gert Rosenthal, a déploré, mercredi 10 octobre à New-York, des «violations massives des droits de l’homme» dans l’Est de la RDC. Selon lui, le Conseil pense qu’une solution politique est nécessaire pour sortir de la crise actuelle dans ce pays.

Devant la presse au siège des Nations unies, Gert Rosenthal, a déclaré:

«La situation est préoccupante. Le M23 a étendu ses conquêtes territoriales dans l’Est du Congo. Il y a de sérieuses violations des droits de l’homme, [dont] le recrutement d’enfants-soldats et l’exploitation sexuelle

Il a salué notamment l’initiative de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) pour résoudre la crise dans l’Est de la RDC. La CIRGL a tenu, lundi 8 octobre, son IVe sommet à Kampala censé définir les contours de la force internationale neutre. Cette force, qui devrait être déployée à la frontière entre le Rwanda et la RDC, est destinée à démanteler les groupes armés actifs dans cette zone.

L’ambassadeur Rosenthal a précisé qu’une déclaration présidentielle du Conseil de sécurité sur la RDC serait rendue publique au début de la semaine prochaine.

Il s’est exprimé ainsi à l’issue d’une réunion à huis clos des membres du Conseil de sécurité autour d’un exposé sur la situation en République démocratique du Congo. L’exposé a été présenté par Edmond Mulet, le sous secrétaire général de l’Onu aux opérations de maintien de la paix.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner