Province Orientale : 3 000 déplacés refusent de retourner à Bombo

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Trois mille déplacés refusent de regagner leurs groupements dans la chefferie de Bombo (Province Orientale) qu’ils ont fuis à cause des exactions des combattants du chef milicien Morgan (Paul Sadala). Le chef coutumier de ces groupements l’a déclaré, mardi 6 novembre, à la presse locale après une tournée qu’il a effectuée dans les villages où ces déplacés ont trouvé refuge.

Ces habitants d’Enjewa, Badumbisa et Badengaido craignent de ne pas être en sécurité, une fois rentrés dans leurs groupements.

Des responsables de la société civile locale affirment que les miliciens reprochent à ces habitants de soutenir des militaires de l’armée nationale.

Depuis le début du mois de mai dernier, les miliciens de Morgan tuent, violent et incendient des maisons, assurent les mêmes sources. Près d’une centaine de personnes auraient été tuées.

Selon leur chef coutumier, ces déplacés vivent actuellement à  Niania, à Mambasa et dans les localités environnantes dans des conditions précaires.

Les hommes de Morgan ont la mainmise sur cette partie du pays riche en ressources minières et naturelles. Ils procéderaient à des enlèvements et réclameraient des rançons pour libérer les otages.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner