Nord-Kivu : les rebelles du M23 ont attaqué les FARDC à Kibumba

Des soldats congolais au Nord-Kivu le long de la frontière avec le Rwanda. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Les combats ont repris samedi 17 novembre matin entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du M23 à Kibumba dans le Nord-Kivu. Le porte-parole des FARDC, Olivier Amuli a confirmé que le M23 a de nouveau attaqué les positions gouvernementales. Le porte-parole de la Société civile du Nord-Kivu, Omar Kavotha, a affirmé que les forces rebelles ont récemment reçu du renfort en hommes venus du Rwanda.  Il demande aux autorités et à la Monusco de protéger Goma qui risque de subir les débordements de ces combats. 

Les combats entre les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) ont repris depuis 4hoo du matin à Kibumba, selon les précisions apportées par le porte-parole des FARDC, Olivier Amuli. La cité est située à près de 30 kilomètres au Nord de la ville de Goma dans le Nord-Kivu, près de la frontière rwandaise de Huhu en territoire de Nyiragongo.

Confiant, Olivier Amuli assure toutefois que « les FARDC  vont contenir cette nouvelle attaque, comme elles l’ont démontré jeudi dernier ».

Après les combats de ce matin, de nouveaux déplacés de Kibumba se sont rendus au site de Kanyaruchinya, situé à 10 kilomètres au Nord de Goma. Ce site héberge déjà 16 000 ménages. Ce déplacement suscite la panique au niveau de la ville de Goma, actuellement protégée par les FARDC et la Monusco.

La société civile du Nord-Kivu demande plus de protection de la part de l’armée régulière et de son partenaire, la Monusco. Le porte-parole de la société civile du Nord-Kivu, Omar Kavotha pense que la ville de Goma risque de vivre le débordement des attaques du M23, aujourd’hui renforcé en hommes :

« Nous avons appris que plus de trois camions  de marque Mercedes Benz, pleins d’éléments rwandais, ont traversé encore une fois la frontière, vendredi dernier entre 14 et 15 heures, en passant par Ndjerima en district de Rubavu donc du Rwanda. Et ces éléments ont renforcé encore une fois les positions du M23. Mais toute la nuit de vendredi à ce samedi, d’autres éléments rwandais se sont ajoutés »déclare-t-il.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner