RDC : le Renadhoc exige la démission de 3 ministres et des chefs de l'armée

Une vue d’ensemble de quelques membres du gouvernement de la RDC ce 27/04/2011 au palais du peuple siège du parlement, lors de l’interpélation de certains ministres à l’assemblé nationale Radio Okapi Ph. John Bompengo

Le Réseau national des ONG pour la défense des droits de l’homme (Renadhoc) recommande au président de la République, Joseph Kabila, « d’obtenir urgemment » la démission de quelques membres du gouvernement et de l’armée pour avoir failli à leurs missions respectives. Au cours d’un point de presse organisé jeudi 22 novembre, cette structure indique que six mois après l’investiture du gouvernement Matata en RDC, la situation sécuritaire ne fait que se dégrader dans la province du Nord-Kivu.

Parmi les membres du gouvernement et de l’armée qui doivent démissionner, le Renadhoc cite :

  • Le ministre de la défense
  • Le ministre de l’Intérieur
  • Le ministre de la Justice et droits humains
  • Le chef d’Etat-major général des FARDC
  • Le chef d’Etat-major chargé des forces terrestres
  • Le commandant de la Police nationale congolaise

Le secrétaire exécutif du Renadhoc, Fernandez Murhola, explique que cette recommandation est basée sur les responsabilités individuelles de chaque personne citée.

« Nous avons d’abord ciblé les quelques éléments du gouvernement par rapport à leurs responsabilités individuelles mais si le chef de l’Etat n’arrive pas à exaucer nos recommandations nous serons contraints sans pour autant le vouloir d’exiger la décision de tout le gouvernement. S’il [le président Kabila] ne sait pas le faire, il n’a qu’à nous le dire. Comme ça nus comprendrons qu’il s’agit de haute trahison », a ajouté Fernandez Murhola.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner