Equateur: le Comité de sécurité suspend les activités de l’Assemblée provinciale

Siège de l’Assamblée provinciale de la province d’Equateur.

Le Comité provincial de sécurité a décidé, vendredi 30 novembre à Mbandaka, de suspendre toutes les activités de l’Assemblée provinciale de l’Equateur, à la suite des incidents qui avaient émaillé la plénière du mercredi dernier. Des sources sur place accusent un député de la majorité présidentielle (MP) d’avoir provoqué ces désordres, en s’opposant à l’interpellation de trois ministres provinciaux, invités à la plénière.

Le bureau de l’Assemblée provinciale de l’Equateur estime que l’exécutif provincial n’a pas qualité d’empêcher les députés provinciaux de siéger.

Le rapporteur du bureau de l’Assemblée provinciale de l’Equateur, Louis Mazomba, l’a dit dans un entretien à Radio Okapi:

«Il n’y a que le président de la République, par le truchement du ministre de l’Intérieur, qui a qualité de suspendre les activités de l’Assemblée provinciale. Nous sommes la première institution de la province et l’exécutif n’a pas d’ordres à nous donner».

Pour sa part, le ministre provincial de l’Intérieur, Réné-Sébastien Bofaya, indique que la décision du Comité provincial de sécurité n’est qu’une mesure conservatoire.

«Le Comité provincial de sécurité s’est vu dans l’obligation de prendre des mesures conservatoires en attendant que la hiérarchie puisse donner des orientations précises au regard des rapports qui ont été établis par les différents services», s’est-il défendu.

Le chef du bureau de la Monusco a réuni jeudi le Comité provincial de sécurité et les membres du bureau permanent de l’Assemblée en vue d’aboutir à la reprise partielle des activités dans cette institution.

On rappelle que ‘Assemblée provinciale de l’Equateur est à nouveau fermée, trois semaines seulement après la sa réouverture.

Samedi 10 novembre, les députés provinciaux de l’Equateur avaient élu le nouveau président de leur bureau. Gontran Ibambe du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) avait été élu avec 59 voix contre 32 pour Vincent Many Bomowoko du PDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner