Nord-Kivu: Richard Muyej annonce la réinstallation de l’administration provinciale à Goma

Le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez, passant les troupes en revue à Goma (Nord-Kiv).

Le ministre de l’Intérieur et Décentralisation, Richard Muyej Mangez, a exprimé, lundi 3 décembre à Goma (Nord-Kivu), la volonté du gouvernement de la République démocratique du Congo d’aider l’administration provinciale à reprendre rapidement du service, après le retrait des rebelles du M23 de la ville de Goma. Ces rebelles occupaient cette ville depuis le mardi 20 novembre.

«Goma est le chef-lieu du Nord-Kivu et le Nord-Kivu est une province de la RDC, un pays indépendant qui tient à l’intégrité de son territoire en préservant la souveraineté nationale. L’administration doit reprendre assez rapidement et nous ferons tout, en respectant l’esprit des accords de Kampala. Nous allons travailler avec la Monusco qui nous a aidés comprendre davantage la situation pour que l’autorité de l’Etat soit rétablie le plus tôt que possible», a assuré le ministre Muyej.

L’administration s’installe progressivement à Goma après le retrait, samedi, des rebelles du M23.

Ce lundi matin, certains bureaux de l’Etat ont timidement repris le service. Les agents étaient présents à leurs postes de travail, mais beaucoup n’ont pas travaillé faute de matériels que les rebelles ont emmenés avec eux. Cette situation a été notamment observée à la mairie de Goma.

En revanche, les régies financières ont repris du service le week-end dernier.
Tous les magistrats et auxiliaires de la justice de Goma ont été convoqués, ce lundi, à une réunion par leur hiérarchie.

Partis à Beni à l’entrée des rebelles, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, les membres du gouvernement provincial et de l’Assemblée provinciale ainsi que plusieurs personnalités politiques sont arrivés à Goma cet avant-midi.

Avant de prendre l’avion pour Goma, le vice-gouverneur du Nord-Kivu, Feller Lutahichirwa a déclaré que les autorités provinciales n’avaient plus de raison de rester à Beni après le retrait des rebelles du M23.

« Les rebelles se sont retirés de Goma en réponses aux résolutions des chefs d’Etat de la CIRGL. La cause qui avait motivé le transfert [des autorités provinciales] étant levé, nous rentrons à Goma, siège des institutions provinciales », a-t-il indiqué.

Au sujet des priorités de son gouvernement, il a fait savoir que les autorités provinciales devaient faire l’état de lieu « qui va établir ce qui s’est passé tant au niveau sécuritaire qu’au niveau social », expliquant que plusieurs habitants de Goma ont été « soumis à l’errance » après les combats entre rebelles du M23 et rebelles du M23.

Le chef de la police nationale congolaise, le général Bisengimana, est arrivé à Goma depuis dimanche.

Parti lui aussi s’installer à Beni après l’occupation de Goma par le M23, le porte-parole de la société civile du Nord-Kivu, Omar Kavota a salué le retrait de ces rebelles.

Selon lui, ce retrait constitue «un premier pas qui doit entraîner le rétablissement de l’autorité de l’état au Nord-Kivu ». Mais il a souhaité « qu’on puisse en finir avec cette rébellion».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ebola (97)
RDC (89)
Ceni (85)
Elections (77)
élection (53)
FARDC (43)
Beni (41)
Monusco (40)
ADF (26)
Caf (25)
Opposition (24)
Vclub (24)
MLC (23)
Léopards (21)