RDC : le trafic a repris à l’aéroport de Goma

Aéroport de Goma

Le trafic aérien a repris ce mercredi 5 décembre à l’aéroport de Goma. Il a été interrompu depuis l’occupation de cette ville par les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) le 20 novembre dernier. Ces rebelles se sont retirés de Goma le samedi 1er décembre dernier. Le ministre congolais de l’Intérieur, Richard Muyej, présent à l’aéroport lors du décollage du premier avion, s’est réjoui de cette reprise, indiquant que « la vie doit reprendre dans la ville ».

« Le premier avion vient de décoller. Un avion de la Monusco vient d’atterrir », a déclaré le ministre, indiquant que la délégation des officiels congolais partis à Goma après le retrait du M23 embarquerait dans un avion de la Monusco à partir du même aéroport ce mercredi pour rentrer à Kinshasa.

« La population a connu énormément de souffrances mais nous ne devons pas en tant que gouvernement laisser la population souffrir. Il faut que la ville s’ouvre », a-t-il affirmé.

Plus tôt dans la journée, Richard Muyej avait affirmé que cet aéroport allait rester sous contrôle exclusif des casques bleus de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) « jusque dans un avenir proche ».

Selon les recommandations formulées par les chefs d’Etat des Grands lacs lors du dernier sommet de Kampala, l’aéroport doit être sécurisé par une force mixte composée des militaires congolais, des rebelles du M23 et un contingent de la force internationale neutre.

Parmi ces recommandations figurait aussi l’obligation faite au M23 de se retirer de la ville de Goma. Le gouvernement congolais devait entamer des discussions avec la rébellion.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner