Rébellion du M23: Sassou Nguesso appelle à la solidarité avec la RDC

(De g.à.d): Le président congolais Joseph Kabila et son homologue du Congo Brazzaville Denis Sassou Nguesso, le 1er décembre 2012 à Kinshasa. Ph. www.presidentrdc.cd

« La fin des crises à répétition en RDC nécessite l’implication de tous », a déclaré le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, vendredi 7 décembre à Brazzaville, lors de la clôture de la 35e réunion du Comité consultatif des Nations Unies  sur les questions de paix et sécurité en Afrique centrale. Il a appelé à « une solidarité sans faille avec la RDC et sa  population éprouvée par les conflits armés dans l’Est du pays ». 

Denis Sassou Nguesso a regretté que vingt ans après la création du Comité consultatif des Nations Unies  sur les questions de paix et sécurité en Afrique centrale, sept des onze pays de la sous-région, dont la RDC, sont toujours confrontés aux conflits armés.

Le président congolais a appelé la communauté internationale à soutenir tout le peuple de la RDC, « éprouvé par des crises à répétition ».

 « Notre solidarité doit être sans faille à l’endroit des autorités et du peuple de la République démocratique du Congo durement éprouvé par ces crises à répétition qui nécessite une solution durable avec le concours de tous » a déclaré le président congolais.

Denis Sassou Nguesso s’est dit satisfait du début d’application des recommandations formulées par les chefs d’Etat des Grands lacs à Kampala, saluant notamment le retrait des rebelles du M23 de la ville de Goma.

En visite à Kigali le 25 novembre dernier, le président du Congo Brazzaville a publié un communiqué conjoint avec son homologue rwandais invitant le M23 et le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) « à mettre en œuvre les conclusions de la réunion de Kampala ».

Au cours de leur dernier sommet à Kampala, les chefs d’Etat des Grands lacs avaient exigé au M23 de se retirer de la ville de Goma qu’ils occupaient alors. Ils avaient également demandé au gouvernement congolais d’écouter et d’évaluer les revendications de ce mouvement rebelle.

La guerre à l’Est du pays au cœur du sommet de la SADC

Entre temps, la crise dans l’Est de la RDC est aussi au cœur de consultations des chefs d’Etat de la communauté pour le développement de l’Afrique australe (SADC) depuis le vendredi 7 décembre à Dar es Salaam en Tanzanie. Le président de la RDC, Joseph Kabila,  participe à ce sommet.

Une première réunion a réuni les présidents des trois pays membres de la “troïka” de la SADC spécialisée dans les questions de sécurité: l’Afrique du Sud, la Namibie et la Tanzanie.

Cette réunion devrait être élargie aux représentants de trois autres pays, le Mozambique, président en exercice de la SADC, le Malawi et l’Angola.

A Kampala, le gouvernement congolais devrait commencer à dialoguer avec le M23 le dimanche 9 décembre.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner