Nord-Kivu : 150 militaires recrutés par le M23 ont été remis à la CIRGL

Des soldats des FARDC se retirent de Rutshuru au Nord-Kivu/ Photo Radio Okapi.

Cent cinquante militaires congolais qui avaient rejoint la rébellion du M23 lors de l’entrée du mouvement dans la ville de Goma ont été remis, lundi 10 décembre, au bureau du mécanisme conjoint de vérification de la Conférence internationale des Grands lacs (CIRGL). C’est le chef militaire du mouvement rebelle, Sultani Makenga, qui a conduit cette opération à Kanyarucinya, une dizaine de kilomètres au nord de Goma.

Pour Sultani Makenga, ce geste est un « signe de bonne foi de son mouvement » qui veut donner la chance à la paix dans cette partie de la République.

Mais certaines sources indiquent que la rébellion s’est plutôt débarrassée des militaires les plus âgés.

D’autres sources militaires renseignent que ces militaires, aussitôt arrivés à l’Etat major de la 8ème Région militaire, ont été renvoyés dans leurs domiciles.

Au lendemain de leur entrée à Goma, les rebelles du M23 ont procédé à un recensement des militaires et policiers restés dans la ville. Ces éléments ont été envoyés dans d’autres localités occupées par le mouvement rebelle « pour une formation ».

Leur nombre exact n’est pas connu. Mais un officier de la police congolaise a confié à Radio Okapi qu’ils seraient au nombre de mille deux cent cinquante.

D’autres militaires avaient également rejoint la rébellion quelques heures avant son entrée dans la capitale du Nord-Kivu.

Par ailleurs, trois officiers de l’armée congolaise, membres du corps médical de l’hôpital militaire Katindo, amenés de force par les rebelles au moment de leur retrait de Goma, seraient toujours en détention à Rumangabo, importante base militaire contrôlée actuellement par les rebelles.

Après l’avoir occupée pendant une dizaine de jours, le M23 a quitté la ville de Goma le samedi 1er décembre à la suite des recommandations des chefs d’Etat des Grands lacs. Les rebelles avaient obtenu en retour des pourparlers avec le gouvernement congolais.

Les deux parties ont commencé à discuter le dimanche 9 décembre dernier à Kampala.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner